Déclaration sur le Commerce 2007

Déclaration du G8 de Heiligendamm sur le Commerce
Heiligendamm, 8 juin 2007
(traduit fourni par le gouvernement français ; voir aussi les traductions du gouvernement canadien)

Nous soulignons la nécessité de parvenir à un accord ambitieux, équilibré et global sur le Programme de Développement de Doha (PDD), qui intensifiera les échanges commerciaux mondiaux, en particulier entre les pays développés et en développement, et renforcera les règles commerciales multilatérales. Nous prenons acte du Communiqué ministériel des Ministres du Commerce du G6 en date du 12 avril 2007 soulignant leur conviction que, en intensifiant leur travail, une convergence de vues peut être atteinte et contribuer ainsi à conclure le Cycle d'ici à la fin de 2007.

Dans cet esprit, nous nous engageons à travailler avec un haut degré d'ambition dans tous les domaines du PDD et nous exhortons tous les membres de l'OMC à se montrer souples et constructifs afin de faire aboutir ces négociations dans les meilleurs délais. Le temps est venu de traduire l'engagement constant au niveau politique par des résultats tangibles. En conséquence, nous demandons instamment aux Ministres chargés du Commerce, en particulier des grands pays industrialisés et des principales économies émergentes, de proposer dans les prochaines semaines un programme solide pour une négociation multilatérale débouchant sur un accord sur les modalités.

Ë cet égard, nous attendons des négociateurs qu'ils déploient tous les efforts nécessaires au sein des différents groupes de négociation à Genève pour réaliser de réels progrès en temps utile. Nous soulignons également la nécessité d'une coopération étroite avec le Directeur général de l'OMC, les Présidents des Groupes de négociation et entre tous les membres de l'OMC. Nous restons résolument attachés à la dimension développement du PDD, tout en défendant la libéralisation progressive du commerce, en aidant les pays en développement à mieux s'intégrer dans le système commercial multilatéral et en apportant un soutien aux pays les plus pauvres afin de leur permettre de profiter de toutes les opportunités offertes par la mondialisation. Dans cet esprit, nous souhaitons souligner le rôle crucial de l'Aide au Commerce, du Cadre intégré renforcé, le rôle du renforcement des capacités liées au commerce en général, et l'importance fondamentale d'un financement accru et plus efficace.

Dans le prolongement des Sommets du G8 de Gleneagles et de Saint-Pétersbourg, et sur la base des recommandations du Groupe de Travail de l'OMC sur l'aide au commerce, nous exhortons tous les donateurs à améliorer la qualité et la quantité des moyens disponibles d'ici à 2010 et nous encourageons les pays partenaires à inclure le programme d'aide au commerce dans leurs stratégies de lutte contre la pauvreté et de développement national.

[haut]

Source: Présidence de la République française