Les sommets du G7/G8
Recherche libre | Recherche par année | Recherche par pays | Recherche par sujet | Accueil

Sommet Du G8 Okinawa, 21-23 juillet 2000

Les Sommets     English     Deutsche

INITIATIVES PRISES PAR LE G8 À MIYAZAKI POUR LA PRÉVENTION DES CONFLITS

I. EFFORTS DE PRÉVENTION DES CONFLITS
-- UN CADRE CONCEPTUEL DE BASE --

Les Chefs d'État et de gouvernement du G8 ont annoncé l'année dernière à Cologne, et nous, ministres des Affaires étrangères, avons rappelé en décembre dernier à Berlin, notre détermination à accorder une grande priorité à la prévention des conflits au cours des années à venir. Nous devons entretenir une  culture de prévention  dans l'ensemble de la communauté mondiale en encourageant les organisations internationales et régionales, les États, les ONG et les autres protagonistes à considérer leurs activités et politiques dans une perspective de prévention des conflits, et à progresser dans cette voie.

Le G8 confirme que la prévention des conflits doit reposer sur le respect du droit international, notamment la Charte des Nations Unies, de la démocratie, des droits de l'homme, de la primauté du droit, de la saine gestion des affaires publiques, du développement durable et d'autres valeurs fondamentales, qui sont le fondement de la paix et de la sécurité mondiales.

1.  Approche globale 

Le G8 estime qu'à cause de la diversité et de la complexité des causes de conflits, l' approche globale  suivante devrait être adoptée :

2. Les Nations Unies, le G8 et d'autres acteurs

Nous, les ministres des Affaires étrangères du G8, avons rappelé lors de la réunion ministérielle de Berlin sur la prévention des conflits, que la Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité première du maintien de la paix et de la sécurité internationales, et que le Secrétaire général des Nations Unies joue à ce chapitre un rôle important. Nous avons réaffirmé qu'une ONU réformée et efficace demeure centrale. Dans cette optique, le G8 note la pertinence du rapport du Secrétaire général de l'ONU en prévision de l'Assemblée du millénaire des Nations Unies.

Bien que la responsabilité de la prévention des conflits repose sur les parties directement concernées, elle suppose aussi des efforts communs de la part de la communauté internationale, y compris d'autres organisations internationales et régionales, les États, le monde des affaires, les ONG et les particuliers.

Le G8 salue le recours de plus en plus fréquent aux dispositions de la Charte des Nations Unies relatives à la diplomatie préventive et oeuvrera vers l'intégration des divers éléments du système de l'ONU afin d'appuyer plus efficacement l'action préventive.

Le G8 estime que la capacité de maintien de la paix de l'ONU est une contribution essentielle aux efforts de prévention des conflits. Nous notons la création d'un groupe d'experts par le Secrétaire général de l'ONU et accueillons favorablement les efforts déployés pour mener un examen global destiné à améliorer la qualité et la vitesse de réaction de l'ONU aux défis que présente le maintien de la paix. Nous soulignons l'importance de créer entre les pays des accords visant à assurer des capacités de réaction dans la planification et la conduite d'opérations de maintien de la paix en cas de situation pressante. Nous attendons avec impatience le renforcement des capacités de l'ONU dans le domaine de la POLCIV.

Le G8 soutient les mécanismes actuels de l'ONU pour faire respecter les normes internationales des droits de l'homme et communiquer régulièrement l'information aux organes appropriés de l'ONU, aux fins de délibération. Nous avons l'intention de contribuer au renforcement des capacités de prévention des conflits et d'alerte rapide de l'ONU en soutenant, entre autres, le rôle des représentants spéciaux auprès du Secrétaire général.

Le G8 est prêt à soutenir les efforts de prévention des conflits de la communauté internationale, surtout dans les domaines où il peut apporter une contribution spéciale.

 

II. INITIATIVES DU G8 POUR LA PRÉVENTION DES CONFLITS

En fonction de trois critères, notamment (a) si le dossier relève ou non directement de la prévention des conflits, (b) si le G8 a, ou n'a pas, d'avantages comparatifs par rapport à d'autres intervenants et (c) si une initiative commune du G8 porterait ou non fruit, cette année, le G8 prend des initiatives dans les domaines suivants :

Armes légères

Conflits et développement

Commerce illicite de diamants

Enfants dans les conflits armés

Police civile internationale

1. Armes légères

 

Le G8 estime que la circulation illégale et non contrôlée des armes légères, ainsi que leur accumulation déstabilisante dans de nombreuses régions du monde, représente un grave danger pour la paix, la sécurité et la prospérité. Par conséquent, il soutient vigoureusement les efforts nationaux, régionaux et internationaux déployés pour que la circulation de ces armes se fasse de façon responsable et légale et pour réduire les accumulations déstabilisantes actuelles à des niveaux correspondant aux besoins légitimes de défense et de sécurité.

La prolifération déstabilisante d'armes légères entraîne des problèmes pour la communauté internationale dans plusieurs domaines, notamment dans les politiques de contrôle des exportations, la prévention du trafic illicite, l'application de la loi et la prévention du crime, le désarmement, la démobilisation et la réinsertion, la reconstruction après le conflit et la réforme du secteur de la sécurité. Le G8 met l'accent sur la nécessité, pour les institutions internationales et les États, de rendre leurs efforts plus efficace en élaborant des politiques coordonnées et cohérentes dans tous ces domaines, tout en évitant les chevauchements.

Le G8

2. Conflits et développement

La paix et la stabilité démocratiques sont indispensables à la croissance économique et au développement durable. De plus, la coopération économique et au développement joue un rôle important pour favoriser la paix et la stabilité. Le G8 peut user de son rôle de fournisseur majeur d'aide au développement pour mener des initiatives dans ce domaine. Tout en assurant que le développement fondamental reste au coeur des politiques d'aide bilatérales et multilatérales, le G8 devrait prendre de l'initiative dans les trois domaines suivants : la promotion de la prévention des conflits dans les stratégies d'aide au développement; la concentration de l'aide pour assurer des mesures rapides de prévention des conflits; et la garantie, dans la période suivant les conflits, d'une transition harmonieuse de l'aide humanitaire d'urgence à l'aide au développement. Le G8 reconnaît aussi que les gouvernements bénéficiaires, en assumant la responsabilité des politiques de développement et de participation de la société civile, peuvent contribuer à atténuer les tensions.

(1) Promouvoir la prévention des conflits dans les stratégies d'aide au développement,

Le G8

(2) Concentrer l'aide pour assurer des mesures rapides de prévention des conflits

Le G8,

(3) Garantir, dans la période suivant les conflits, une transition harmonieuse de l'aide humanitaire d'urgence à l'aide au développement

Le G8,

3.Commerce illicite de diamants

Le G8 est préoccupé par les capitaux provenant du commerce de certaines marchandises de grande valeur, surtout les diamants, qui sont utilisés pour financer l'achat d'armes, aggravant ainsi les conflits et les crises humanitaires en Afrique (en particulier en Angola, en RDC et en Sierra Leone).

Tout en insistant sur le fait que les intérêts des fabricants et négociants de diamants légitimes ne seront pas mis en danger, le G8 prendra les mesures suivantes pour lutter contre le commerce illicite de diamants, surtout venant de zones de conflits en Afrique.

Le G8, qui représente la majorité du marché mondial de diamants,

4. Enfants dans les conflits armés

La situation désespérée des enfants touchés par la guerre, dont notamment les enfants-soldats, les orphelins, les enfants victimes d'exploitation sexuelle et les enfants traumatisés par les conflits armés, mais aussi tous les enfants affectés par la guerre en général, est un des problèmes de sécurité humaine les plus perturbant de notre monde actuel. Le G8 est particulièrement préoccupé par les questions posées par les enfants victimes des conflits armés ou qui y ont participé. Dans ce contexte, le G8 convient des approches suivantes.

(1) Pressions exercées sur ceux qui impliquent ou qui ciblent les enfants dans des conflits armés en violation des normes internationales

Le G8

(2) Soutien des normes et mécanismes internationaux

Le G8

(3) Mesures de sensibilisation

Le G8

(4) Réinsertion et réadaptation

Le G8

5. Police civile internationale

La police civile (POLCIV) déployée par l'ONU, habituellement dans le cadre d'opérations de maintien de la paix, est essentielle à la prévention des conflits puisqu'elle aide les services de police locaux à trouver des moyens de maintenir l'ordre et de faire respecter la loi, et, en cas de besoin, peut exercer ces fonctions de façon intérimaire.

Le G8

Source: Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada.

G8 Centre
Top

This Information System is provided by the University of Toronto Library and the G8 Research Group at the University of Toronto.

Ecrivez nous: g8@utoronto.ca
Revised: .

All contents copyright , 1995-1998. University of Toronto unless otherwise stated. All rights reserved.